30 juillet 2012

Saison 4


Quatrième saison, la première de la série à être un tantinet décevante. Un tantinet seulement, bien entendu, mais elle me semble tout de même un peu inférieure aux saisons précédentes, qui étaient il est vrai d’une qualité globale admirable. Nous avions quitté à la fin de la troisième saison Ross, qui hésitait entre Rachel, son amour de toujours, et Bonnie, sa compagne du moment. L’ami Ross choisit finalement Rachel… mais celle-ci lui demande d’approuver une longue lettre, qui stipule entre autres qu’il a été fautif dans l’épisode de la « rupture ». Ross n’étant évidemment pas d’accord, le retour du couple est de courte durée. Chacun des deux personnages va finalement faire sa vie de son côté (tout en se provoquant et en se faisant des vacheries) : Rachel va s’enticher de l’un de ses clients, Joshua, et Ross s’amouracher de l’Anglaise Emily, rencontrée involontairement par l’intermédiaire de Rachel ! Une relation plutôt marquante, puisque le couple a au bout d’à peine six semaines pour projet de se marier ! Un projet qui se réalise, mais pas vraiment comme prévu : Ross prononce le nom de Rachel au lieu de celui d’Emily au moment crucial… Autant dire qu’avec un cliffhanger aussi percutant (l’un des meilleurs de toute la série), on avait à la première diffusion une terrible envie de voir la saison suivante… diffusée un an plus tard. Et nos autres Friends, quid de leurs amours ? Rien de spécial côté Phoebe, si ce n’est que son flirt avec un client lui fait perdre son travail. Chandler « pique » Kathy à Joey, ce qui met plus qu’en rogne ce dernier, et met en branle, au moins provisoirement, leur mythique amitié. Et Monica ? Rien de spécial durant la grande majorité de la saison, mais une histoire avec Chandler qui commence au dernier épisode…

Niveau professionnel, Rachel est peut-être celle qui morfle le plus : lorsqu’elle apprend qu’elle est sur le point de prendre du galon, sa patronne Joanna meurt en se faisant renverser par une voiture. La montée en grade attendra encore pour elle. Mais la déception ne s’arrête pas là : le service dans lequel elle travaille disparaît, et elle se retrouve assistante personnelle aux achats, ce qu’elle considère comme une dégradation, même si cette nouvelle fonction va lui permettre de rencontrer Joshua. Monica est celle qui monte le plus : en réussissant à convaincre un chef mécontent de sa critique gastronomique, elle se retrouve chef ! Mais certains de ses hommes étant de la famille du prédécesseur viré, Monica va avoir du mal à se faire respecter pendant quelque temps. Joey fait des petits boulots (il travaille chez Monica puis chez Ross) mais rien de notable. Phoebe se fait licencier de son salon de massage pour avoir fait des avances à un client. Ce n’est à vrai dire pas un événement vraiment important, puisqu’on ne la voit que rarement au travail. RAS côté Chandler et Ross. Mais l’un des grands événements de la saison ne se situe ni sur le plan sentimental, ni professionnel : Phoebe est enceinte des enfants de son frère ! Celui-ci, ne pouvant pas avoir d’enfants avec son amie Alice, a demandé à Phoebe d’être mère-porteuse, ce que celle-ci a accepté. Peu à peu au fil de la saison, le ventre de Phoebe s’arrondit, et ses sautes d’humeur se multiplient et se font de plus en plus savoureuses.

Que faut-il donc retenir de cette saison ? Beaucoup de choses positives, tout de même. L’affaire Kathy est passionnante : celle-ci, qui passe de Joey à Chandler, va semer le trouble entre les deux meilleurs amis du monde. Et je ne parle pas des disputes de petit couple dont ils ont le secret, nenni : Joey est vraiment en rogne contre Chandler, il lui en veut terriblement. Chandler va prouver son amitié et se faire pardonner en acceptant les conditions de Joey (« La caisse t’attend »), et ce dernier, capable de reconnaître les efforts de son ami, va finir par lui pardonner. Belle histoire, captivante et émouvante. Le cambriolage n’est pas mal non plus (Joey nous confirme qu’il est sacrément benêt) : voir l’appartement vide fait un drôle d’effet ! On retiendra également l’histoire d’amour entre Ross et Emily. Même si cette dernière n’apparaît jamais sympathique dans la saison (et encore moins ultérieurement), cette histoire a quelque chose d’émouvant (il s’agit tout de même d’un mariage !), et on est content du bonheur de Ross. D’ailleurs, cette rencontre nous offre d’excellents épisodes, comme « Celui qui était le pire témoin du monde », et plus encore, la magnifique doublette londonienne « Celui qui se marie ». Les premiers instants entre Monica et Chandler ont en outre quelque chose de prometteur, et l’échange d’appartements qui a lieu au milieu de saison, au terme d’un épisode mémorable (« Celui qui gagnait les paris »), apporte également quelque chose de nouveau à la série, même si cela ne dure que quelques épisodes. Cela dit, lorsque chacun revient à sa place, on ne peut cacher une certaine satisfaction : on sentait que personne n’était vraiment à son aise : les filles ne s’épanouissaient pas dans l’appart des garçons, trop sale et petit pour elles. A contrario, Chandler et Joey n’avaient pas grand-chose à faire dans l’appart de Rachel et Monica, n’étant pas sensibles à son confort. Joey en particulier ressentait une réelle nostalgie pour l’ancien.

Beaucoup de belles choses, donc, mais également, fort malheureusement, de moins bonnes. Je pense avant tout à Joshua. Rien ne me semble crédible dans le couple qu’il forme avec Rachel. Cette relation n’offre à mon sens rien d’émouvant, de drôle (hormis peut-être la « fête bidon »), ou tout simplement d’intéressant. Rachel qui court après un personnage ni séduisant, ni charismatique, ni drôle, ni attachant, c’est tout de même difficile à avaler. À noter qu’il en ira malheureusement de même pour l’ensemble des flirts de Rachel : sachant que ces derniers sont vains – puisque son amour éternel est Ross – on aura du mal à s’attacher à ses compagnons, ou même à trouver de réel intérêt à ses histoires d’amour, qui sont pourtant présentées comme « sérieuses », malgré le fait qu’elles ne durent que quelques épisodes. Mais il n’y a pas que Joshua. Il faut bien reconnaître qu’un certain nombre d’épisodes manquent un peu de panache. On s’y ennuierait presque. On trouve malheureusement trop de sous-intrigues un peu faiblardes, comme la copine de Ross qui habite trop loin, le chat qu’adopte Phoebe, le chien prêté par sa mère, la rupture avec Kathy, Joey qui arrive directement d’une partie de pêche pour jouer avec Charlton Heston, et d’autres encore, comme le métier de guide de Joey, la danse de Joey avec Treeger, la souillon... Ce n’est pas mauvais, loin de là. Cela propose même parfois quelques passages qui font sourire mais ce n’est pas franchement transcendant, et, au regard des saisons précédentes, cela sonne malgré tout comme un coup de mou : on se dit que tout cela aurait pu être mieux exploité. Mais ces bémols n’empêchent évidemment pas cette quatrième saison d’être d’une bonne qualité générale, et de proposer plusieurs moments inoubliables.

 

Meilleurs épisodes (par ordre chronologique) :

Celui qui avait une nouvelle copine (4.5)

Celui qui poussait le bouchon (4.7)

Celui qui était dans la caisse (4.8)

Celui qui gagnait les paris (4.12)

Celui qui avait la chaîne porno (4.17)

Celui qui va se marier (4.20)

Celui qui était le pire témoin du monde (4.22)

Celui qui se marie 1 et 2 (4.23-4.24)


4.1. Celui qui soignait les piqûres de méduses (The one with the jellyfish)


Ross choisit finalement la chambre de Rachel, et décide de rompre avec Bonnie. Mais Rachel lui demande, avant de se remettre pour de bon avec lui, de lire et approuver sa lettre de 18 pages (recto-verso !). Comme il est 5h30 du matin, notre paléontologue s’endort : il n’a pas eu le temps de lire la lettre, mais, de peur de vexer Rachel, dit qu’il l’approuve. Mais lorsqu’il la lit dans sa totalité, son point de vue est tout autre… Ross et Rachel rompent donc une nouvelle fois. Phoebe demande plus de détails à sa mère, et les trois autres Friends sont sur la plage. Monica est piquée par une méduse, or il existe un moyen naturel de soigner cette blessure. Joey puis Chandler vont tenter de s’y atteler… Bon épisode. L’intrigue Ross-Rachel est amusante (la longueur de la lettre, et le fameux « Mais on avait rompu ! » de Ross). Celle des méduses est également drôle : il y a même un certain suspense autour de cette intrigue : ce n’est qu’à la fin que l’on découvre ce qu’il s’est passé. Et l’image de nos trois amis traumatisés par l’événement est également fort drôle. Seule m’a paru longuette la partie Phoebe, un peu plus ennuyeuse. Cela reste tout de même un épisode de qualité.

 Joey : « Si jamais il le fallait, je pisserais sur n’importe lequel d’entre vous »

Posté par Nico Friends à 14:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

4.2. Celui qui ne voyait qu’un chat (The one with the cat)


Chandler est exaspéré par le meuble de Joey, vraiment très encombrant : il décide de le mettre en vente. Mais Joey va faire preuve d’une grande naïveté pour le vendre. Monica flirte avec Chip Matthews, l’ancien play-boy du lycée. Quel bonheur pour elle de sortir avec, d’autant qu’à l’époque elle ne plaisait pas aux garçons. Mais elle se rend compte que le bonhomme n’a pas beaucoup évolué depuis le lycée… Phoebe adopte un chat en lequel elle voit son ancienne mère… Épisode un poil mitigé. La vente du meuble est drôle (Joey propose au départ de le vendre pour 5000 dollars !), de même que la grosse bourde de ce dernier. L’intrigue Monica se laisse regarder, avec l’éternel ado resté très proche de ses potes du lycée. Mais celle avec Phoebe est longue et ennuyeuse, en plus de ne pas être très drôle. Bref, même si cet épisode comporte de bonnes idées (l’abri de la volaille dans le meuble, le coup de crasse de Ross envers Rachel, et le fait que personne ne sache le travail que fait Chandler), il manque un peu de rythme, et laisse quelque peu sur sa faim. Correct, mais sans réellement plus.

Posté par Nico Friends à 13:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

4.3. Celui qui avait les menottes (The one with the cuffs)


Chandler refricote avec Joanna. Celle-ci le laisse seul dans son bureau, menotté, et Rachel se retrouve témoin de la scène. Joey reçoit la visite d’un vendeur d’encyclopédies. Monica est engagée par sa mère pour faire la cuisine. Pour une fois, celle-ci est impressionnée par ses qualités. Un épisode un peu mitigé. J’ai apprécié les passages avec Joey, en particulier lorsqu’il se remémore les moments où il a été « à l’ouest » dans une conversation avec ses amis, ou encore quand il vide ses poches. L’intrigue « menottes » est assez cocasse (le passage où Chandler se cogne la tête avec le tiroir est drôle) mais finalement un peu longue, elle donne l’impression qu’elle aurait pu être mieux exploitée. L’intrigue Monica est en outre assez bavarde et sans réel intérêt. Bref, un épisode qui offre de bons passages, mais vraiment loin d’être transcendant. Et où est passé Ross ?

Posté par Nico Friends à 13:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

4.4. Celui qui apprenait à danser (The one with the ballroom dancing)


Rachel doit pour une fois aller au vide-ordures. Treeger, le concierge, la chahute un peu, ce qui ne plaît pas à Joey, qui lui demande de s’excuser. Mauvaise idée : Treeger compte désormais virer Monica et Rachel, car Monica sous-loue illégalement l’appartement de sa grand-mère. Joey va pour se faire pardonner accepter d’être le cavalier du concierge. Chandler veut abandonner la gym, mais il n’y arrive pas : la superbe employée du club l’empêche à chaque fois d’arriver à ses fins. Chandler y va donc avec Ross, qui lui-même adhère au club… Phoebe est attirée par un client de massage. Elle sort avec mais, prise sur le fait, se fait virer. Épisode sympa, sans plus. L’intrigue Treeger n’est pas très intéressante, et plutôt longuette. Elle n’offre pas de passages très drôles, sauf peut-être lorsque l’on voit Rachel pleurnicher. L’intrigue gym (qui se prolonge avec la banque) de Chandler et Ross se laisse en revanche regarder avec plaisir, quant à celle de Phoebe, son flirt avec le client est sympa, sans plus (pas mal, cependant, l’idée de Phoebe de penser à Chandler pour se refroidir !). Bref, un épisode correct, mais pas de quoi fouetter un chat.

Posté par Nico Friends à 13:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


4.5. Celui qui avait une nouvelle copine (The one with Joey's new girlfriend)


Ross provoque Rachel en criant à la cantonade qu’il a le numéro de téléphone d’une séduisante jeune femme. Rachel, pour répliquer, va se trouver un jeune loubard pas tout à fait honnête. Chandler essaie de draguer une fille, mais il se rend compte que c’est la copine de Joey. Il va chercher à être distant avec elle, ce qui déplaît à son ami, qui croit qu’il ne fait pas d’effort pour mieux la connaître. Phoebe, enrhumée, a une voix plus sexy. Quand elle perd son rhume, elle fait tout pour en attraper un nouveau. Très bon épisode. Ross et Rachel sont particulièrement puérils (Ross avec son Amanda qui le voit comme un babysitter, est particulièrement drôle). Phoebe avec sa manie du rhume est également amusante, et l’intrigue Kathy est prenante et émouvante, tout en étant parfois drôle (la course-poursuite de Chandler est tordante). Pauvre Chandler, amoureux de la copine de son meilleur ami. Bref, un excellent épisode, mené tambour battant et où les répliques fusent (Monica, notamment, qui remet à sa place Ross et Rachel et met en évidence leur attitude puérile). Et on apprend également les gestes de Monica et Ross, qu’ils faisaient étant enfants, équivalents du bras d’honneur (mais peu discrets, il faut bien le reconnaître !).

Monica à Chandler : « Sois toi-même. Mais pas trop quand même. »

Posté par Nico Friends à 13:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

4.6. Celui qui fréquentait une souillon (The one with the dirty girl)


Ross sort avec une jolie paléontologue. Manque de chance, son appartement est un vrai vide-ordures. Monica, secouée par son amie Phoebe, décide d’accepter de faire un repas de 60 personnes pour un enterrement. Malheureusement, la veuve, un tantinet manipulatrice, ne compte pas la payer. Joey doit faire un cadeau pour Kathy. Il pense à un stylo-horloge, mais Chandler décide de lui donner le cadeau qu’il a lui-même acheté : une ancienne version de Jack et le Haricot magique, qui plaisait tant à Kathy étant enfant. Celle-ci finit par comprendre que ce cadeau n’est pas vraiment de Joey. Épisode un peu mitigé. L’intrigue Ross met un peu mal à l’aise, elle me dégoûte un peu et n’est pas d’une grande subtilité, et l’intrigue Monica se laisse regarder, sans plus. Celle du cadeau est en revanche bien plus prenante. Une nouvelle fois, on voit l’importance de l’amitié que porte Chandler à Joey : le moment où Chandler dit à Kathy que Joey est son meilleur ami est d’ailleurs particulièrement touchant. Un très beau moment de Friends. On apprend par ailleurs que Joey (d’une débilité presque flippante dans cet épisode) a eu une copine pendant trois ans ! J’ai en outre apprécié les passages où Rachel fait ses mots croisés (l’intervention de Gunther est hilarante). Bref, du bon et du moins bon dans cet épisode, qui a tout de même le mérite de proposer de beaux passages.

4.7. Celui qui poussait le bouchon (The one where Chandler crosses the line)


Chandler est amoureux de Kathy, la copine de Joey. Alors qu’ils se retrouvent en tête à tête (Joey est en retard, étant avec une autre fille), ils finissent par s’embrasser. Chandler achète un nouveau mobilier pour amadouer son ami, mais lorsqu’il finit par lui avouer, Joey lui en veut terriblement… Ross renoue avec son « son », une sorte de « poème sans mot » un peu spécial qui ne plaît qu’à Phoebe. Il joue même au Central Perk, mais Phoebe appréhende de passer après un tel talent de la musique. Excellent épisode. Les passages avec Chandler et Kathy sont émouvants, voire intenses, et ceux qui s’ensuivent entre Joey et Chandler le sont tout autant : on constate une nouvelle fois l’importance de l’amitié chez Joey, qui voit d’un très mauvais œil ce genre de « trahison ». On apprend par ailleurs que celui-ci aurait pu par générosité « offrir » Kathy à Chandler, si ce dernier lui en avait parlé avant. L’histoire du « son » de Ross est également réussie, elle apporte de la légèreté à cet épisode. L’expressivité de Ross lorsqu’il joue est tordante, et les réactions de Phoebe face à ce « talent » sont également drôles. Bref, un épisode émouvant et passionnant, centré sur l’amitié plus encore que l’amour. Un régal.

Chandler : Fais un choix entre elles, fais preuve de clémence.

Joey : C’est qui, Clémence ?

4.8. Celui qui était dans la caisse (The one with Chandler in a box)


Joey en veut toujours autant à Chandler : il refuse catégoriquement de lui parler (sauf pour l’insulter dans sa langue d’origine). Il pense même à déménager, mais il trouve une autre solution : pour que Chandler réfléchisse à sa bêtise, il doit rester dans la caisse prévue initialement pour déménager ses affaires. Lorsque Kathy fait sa réapparition pour annoncer à Chandler qu’elle ne peut que rompre avec lui, Joey finit par l’autoriser à renouer avec elle. Monica, qui a un problème à l’œil, voit le remplaçant de Richard, qui se trouve être… son fils. Elle hésite à sortir avec lui. En vue de Noël, Ross apprend que Rachel échange tous les cadeaux qui lui sont faits, ce qui forcément lui déplaît. Très bon épisode. L’intrigue principale est bel et bien celle de Joey et Chandler, lequel cherche à tout prix à se faire pardonner. Elle propose des moments à la fois drôles et émouvants : Chandler obligé d’aller dans une caisse, Joey qui, prenant la chose très au sérieux, lui demande de ne plus faire de blague. Le retour de Kathy et le pardon de Joey sont également touchants. Les deux autres intrigues, plus secondaires, sont en outre agréables : Ross, notamment, qui ironise sur les cadeaux échangés de Rachel, est drôle, et le flirt de Monica avec le fils de Richard, agréable à regarder. Bref, une belle réussite que cet épisode !

 

Rachel : On devrait peut-être t’emmener voir un médecin ?

Monica : Non, mon ophtalmo, c’est Richard, et je ne peux pas y aller sans avoir de petit ami.

Chandler : Il est vraiment dur avec ses patients.

 

Rachel : J’aime ces lunettes de soleil.

Ross : Tu les aimes tu les aimes, ou tu aimes le bon d’achat qu’elles peuvent représenter ?

Posté par Nico Friends à 13:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

4.9. Celui qui savait faire la fête (The one where they're going to party)


Phoebe et Monica comptent travailler ensemble, mais cette dernière devient critique gastronomique. Elle « allume » dans un papier un restaurant, et lorsque la personne qui le tient vient chez elle pour s’en plaindre, Monica le convainc de ses talents de cuisinière. Elle est donc promue chef. Bonne nouvelle, si ce n’est qu’elle n’est pas vraiment en terrain conquis : plusieurs cuisiniers sont des enfants de l’ancien chef. Rachel souhaite trouver un nouveau poste. Elle a une piste, mais Joanna, qui était censée la couvrir d’éloges devant les employeurs, la démolit pour la garder avec elle. Lorsque Rachel se plaint de ce procédé, Joanna lui propose de monter en grade. Malheureusement, elle meurt avant que Rachel ne prenne officiellement ses nouvelles fonctions… Chandler et Ross en ont, de la chance : leur ami Gandalf, qui sait faire la fête comme personne, va leur rendre visite. Une nouvelle qui les rend euphoriques, mais « le magicien » ne peut finalement pas venir. Ross, Chandler et Joey vont essayer de faire la fête sans lui, mais celle-ci n’a pas le même parfum, surtout qu’ils n’ont plus 20 ans. Un épisode un peu mitigé. L’intrigue Monica est agréable – on est content pour elle, qui galèrait depuis tant de temps avec de simples missions. Celle de Rachel est un peu plus inégale : la façon dont Joanna démolit Rachel est savoureuse, de même que celle dont elle humilie Sophie, mais la mort du personnage donne un côté un peu sombre à l’histoire, en plus de ne pas être franchement crédible. Et c’est forcément un peu amer pour la pauvre Rachel… Il en va de même pour l’intrigue Gandalf. L’euphorie de Chandler et Ross à la simple idée de le revoir est drôle, de même que les anecdotes – on ne peut plus cocasses – qu’ils racontent à son sujet, ainsi que la légère jalousie de Joey à l’égard du « magicien ». Le fait que l’on ne voit pas celui-ci lui confère également un aspect légendaire, mais l’intrigue devient moins intéressante à partir du moment où nos trois Friends, apprenant qu’il ne viendra pas, essaient de faire la fête par leurs propres moyens. Bref, un épisode qui ne manque pas de moments drôles, mais tout de même inégal.

Posté par Nico Friends à 13:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,