17 août 2012

Monica Geller

Résultat de recherche d'images pour "monica friends"

Monica Geller est la sœur de Ross. Ses rapports avec ses parents sont bien plus difficiles que ceux de son frère, qui est resté leur chouchou. Monica est en effet considérée (en particulier par sa mère) comme une vieille fille, une quasi-ratée, quand Ross est perçu comme une « merveille de la médecine ». Cette injustice inspire à Monica cette phrase culte : « Je sais qu’on ne peut pas changer de parents, mais si je pouvais, je voudrais les tiens », mais ne l'empêche cependant pas de s'entendre avec son frère. Sur le plan amical, Monica est plus proche de Rachel, son ancienne copine du lycée, avec laquelle elle est longtemps colocataire, mais elle est également complice avec Phoebe, avec qui elle a aussi partagé son appartement durant la période se situant avant les premiers épisodes (même s’il est dommage qu’il n’y ait pas davantage d’anecdotes par rapport à leur passé commun).

Monica a une personnalité parfois difficile à gérer pour ses amis, ainsi que ses compagnons : elle est maniaque et despotique, en plus d’avoir un esprit de compétition très développé. Elle a également une grande envie d’engagement, ainsi qu’une véritable boulimie d’enfants, au point de penser durant une période de désarroi amoureux (post-Richard) à se rendre dans une banque du sperme. Monica a en outre une grande passion pour la cuisine, et rêve de tenir un restaurant. Mais le chemin est difficile. Elle multiplie les petites missions et les expériences pour le moins laborieuses (souvenez-vous par exemple du « Mocola »), avant de trouver, dans la quatrième saison, une place de chef après avoir convaincu un propriétaire de restaurant mécontent de sa critique gastronomique. Même si ses débuts sont un peu difficiles (plusieurs assistants étant de la même famille que l’ancien chef remplacé par Monica), elle réalise donc son rêve de devenir chef, au restaurant L’Alessandro’s, avant d’occuper la même fonction dans un restaurant de plus grande envergure.

Sur le plan amoureux, Monica est longtemps malheureuse. Elle tombe sur Paul le sommelier, un manipulateur, sur un jeunot de 17 ans, puis Bob le Marrant, qui porte moins bien son surnom lorsqu’il arrête de boire, avant de rencontrer un homme qui va profondément la marquer : Richard Burke, un ami… de ses parents, qui est également son ancien ophtalmo. La relation se porte à merveille malgré la grande différence d’âge, jusqu’à ce que le thème des enfants soit évoqué. Richard n’en veut pas d’autres (il en a eu deux avec son ex-femme Barbara) quand Monica en souhaite de tout son cœur. Cette divergence va amener une rupture entre eux. Monica rencontre par la suite Pete Becker, un milliardaire fou d’elle qui finit par la séduire, mais dont l'obsession soudaine de devenir champion d’ultime combat lasse Monica. Elle connaîtra par la suite quelques flirts (comme Chip Matthews, l’ancien play-boy du lycée) avant de trouver à Londres, pour le mariage de son frère Ross, l’homme de sa vie en la personne de Chandler. Inattendu ! Le couple est contre toute attente une vraie réussite (qui aurait cru que Monica vivrait une vraie histoire avec un phobique de l’engagement comme Chandler ?). Ils cachent leur relation aux autres Friends (ce qui va amener des situations fort savoureuses), qui finissent, de Joey à Ross en passant par Rachel et Phoebe, par la découvrir.

Même si Monica est parfois agacée de l’immaturité de Chandler, et fatiguée de jouer les « profs de relation amoureuse », le couple fonctionne et Chandler surmonte peu à peu ses peurs. La sixième saison marque ainsi une réelle évolution dans leur relation : Chandler emménage chez Monica dès les premiers épisodes avant de la demander en mariage de manière très émouvante en fin de saison. Le mariage proprement dit se fait à la fin de la saison suivante. Prochaine étape : les enfants, mais le couple finit par apprendre qu’il est stérile et n'a d'autre choix que de recourir à l'adoption. Monica et Chandler décident donc d’adopter deux petits jumeaux (qui naissent dans le tout dernier épisode), et trouvent une nouvelle maison en banlieue.

On peut donc dire que Monica a à la fin de la série réalisé ses trois rêves : devenir chef, trouver le grand amour et avoir des enfants – même si elle aurait sans doute préféré en avoir de façon naturelle.

Monica, même si elle est « aujourd’hui » une femme très séduisante, reste complexée par son surpoids de l’adolescence, époque où les garçons ne s’intéressaient pas à elle. Même Chandler, comme on le voit dans l’épisode 5.8, et dont elle était (déjà !) amoureuse, en parlait comme d’une « grosse », ce qu’elle n’a jamais digéré. Ces vieux démons refont parfois surface et sont à l’origine de tourments et de remises en question. Mais Chandler parvient toujours à trouver les mots justes pour la rassurer.

On peut constater que le personnage de Monica a évolué au cours de la série. Outre le fait qu’elle s’est épanouie grâce à sa réussite sur les plans professionnel et amoureux, elle s’est globalement affirmée. Même si elle a dès le début une place centrale dans le groupe, qu’elle a tendance à materner, elle paraît un peu « faible », semblant quelque peu « subir » ses défauts : on la voit par exemple durant la première saison se prendre le chou sur son côté maniaque. En revanche, au bout de plusieurs saisons, elle semble bien plus assumer ses travers (son côté maniaque, mais aussi compétiteur et « fayot »), n’a plus d’états d’âme à ce sujet, ce qui rend le personnage délicieusement agaçant, et donc savoureux. C’est un personnage très attachant, très énergique, et remarquablement interprété par Courteney Cox. On s’étonnera à ce sujet que la comédienne soit la seule des six à ne pas avoir été nommée pour les Emmy Awards. Belle injustice…

 

Quelques-unes de ses meilleures répliques :

Monica à son frère Ross : Je sais qu’on ne peut pas changer de parents, mais si je pouvais, je voudrais les tiens (1.2)

 

Monica à Chandler : Sois toi-même. Mais pas trop quand même (4.5)

 

C’est pas vrai, nous, on se concentrait sur les trois bébés, et on n’a même pas pensé une seule seconde à surveiller Chandler (6.5)

 

Monica à Chandler : Tu sais, chéri, il faut que tu saches que dès que tu m’auras épousée, tu ne gagneras plus jamais.(7.22)

 

Rachel : Merci pour la fête. Je t’aide à nettoyer ? 

Monica : Pas question. Tu t’es amusée, c’est mon tour. (9.12)


30 juillet 2012

1.12. Celui qui aime les lasagnes (The one with the dozen lasagnas)


Dans cet épisode, Phoebe, lors d’un massage qu’elle est en train de faire à Paolo, reçoit de sa part des avances explicites : ayant pour principe de ne jamais mentir, elle décide d’en parler à Rachel, qui prend plutôt mal la chose : elle vide le contenu de la valise du mufle par-dessus bord. Une aubaine apparente pour Ross, qui essaie de la consoler dans la terrasse, mais le paléontologue déchante lorsque Rachel lui affirme ne plus vouloir d’homme dans sa vie. Par ailleurs, Ross apprend que le sexe du bébé est désormais connu. Il ne veut pas en prendre connaissance – si bien que tout le monde est au courant avant lui – mais finit, de manière involontaire, par connaître le fin mot de l’histoire au moment où il s’y attend le moins. Joey et Chandler, quant à eux, viennent de casser leur table – ce qui occasionne une petite crise de jalousie. Notre duo/couple adoré décide donc de remplacer l’ancienne table par… un baby-foot, dont les parties permettent déjà de cerner le caractère compétiteur (et insupportable pour ses amis) de Monica. Un épisode sympathique, important sur le plan de l’histoire (notamment avec la rupture Rachel-Paolo, qui ouvre quoi qu’en dise cette dernière une porte à Ross), moins drôle que d’autres, mais qui se laisse regarder avec plaisir.

Posté par Nico Friends à 22:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

1.23. Celui qui faillit rater l’accouchement (The one with the birth)


L’épisode commence à l’hôpital. Les Friends arrivent avant Carol et Susan. Rachel craque pour un médecin, mais ce dernier finit par la vexer avec une réflexion (je n’ai d’ailleurs pas vraiment compris ce que celle-ci avait de si vexant). L’obsession de Monica pour les bébés se confirme. Petit clin d’œil d’ailleurs : Chandler lui annonce que si à 40 ans, l’un comme l’autre n’ont toujours pas d’enfant, ils ont feront un ensemble. Joey a pour sa part sympathisé avec une femme enceinte, même s’ils n’ont pas les mêmes goûts question basketball. Enfin, la tension est à son comble entre Ross et Susan, d’autant que ces deux-là, ainsi que Phoebe, sont enfermés et risquent de rater l’accouchement… On découvre également le nom du nouveau-né, décidé dans cet épisode : Ben. Un bon épisode, émouvant, même si j’ai toujours un peu de mal avec les scènes d’accouchement (et ici, il y en a deux : Carol et l’amie de Joey).

On notera que l’infirmière qui fait accoucher Carol est l’actrice qui jouera le rôle d’Estelle, l’agent de Joey (June Gable).

Posté par Nico Friends à 21:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 juillet 2012

8.4. Celui qui avait fait une vidéo (The one with the videotape)


Chandler et Monica ont rencontré au cours de leur lune de miel un couple avec lequel ils vont pouvoir sortir. Phoebe et Joey sont jaloux puis goguenards lorsqu’ils constatent que le numéro de téléphone que le « super couple » a donné n’est pas valable. Rachel et Ross n’ont pas la même version concernant la conception du bébé : Rachel affirme que Ross l’a allumée quand celui-ci soutient le contraire. Heureusement, la vidéo qu’a faite Ross à l’insu de Rachel va donner la réponse… Excellent épisode. Les meilleurs moments concernent bien entendu l’intrigue Ross-Rachel : Ross qui n’a plus fait l’amour depuis six mois, l’histoire de l’Europe occidentale de Joey... Cette intrigue fourmille de bonnes répliques et de trouvailles, mais aussi de rebondissements (la manière dont on apprend que c’est Rachel qui a commencé à allumer est énorme !). Pour la conception du bébé, il fallait bien un épisode spécial de grande qualité, et les scénaristes ne nous ont pas déçus ! Et concernant l’intrigue Chandler-Monica, plus secondaire, elle est également de bonne facture, tant par les sarcasmes et la jalousie de Phoebe et Joey, que le changement de comportement de Chandler et Monica, qui se louent l’un l’autre avant de se remettre en cause et de se vanner sévère (les blagues géniales de Chandler deviennent nulles, et la curiosité de Monica que louait Chandler se transforme en interrogatoires !). Bref, un excellent épisode, probablement le meilleur de la saison.

8.13. Celui qui découvrait les joies du bain (The one where Chandler takes a bath)


Monica vient de prendre un bain moussant et en est toute relaxée. Chandler fait de même. Rachel et Ross, ne connaissant pas encore le sexe du bébé, tentent de choisir un prénom masculin et féminin. Ils finissent par apprendre que ce sera une fille. Chandler et Monica pensent que Joey est amoureux de Phoebe. Monica lui en parle, qui décide d’en parler à Joey, mais Phoebe apprend que c’est de Rachel qu’il s’agit. Épisode qui se laisse regarder, sans plus. L’intrigue du bain de Chandler est longue et sans intérêt. Seule est drôle la dernière scène, où tout le monde est dans la salle de bains, autour de lui, alors que les bulles disparaissent petit à petit. L’intrigue du prénom n’est pas passionnante non plus (le passage du « veto » est particulièrement long), même si on est tout de même content d’apprendre à la fin de l’épisode le sexe du bébé. La partie Joey est la mieux réussie : lorsqu’il essaie de parler de ses sentiments à Chandler (puis à Monica, même si on n’assiste pas à la scène), et le quiproquo avec Phoebe qui essuie une désillusion. Ensemble correct, tout de même, mais inégal et pas franchement inoubliable.

 

Petite incohérence : dans un épisode antérieur (6.3), Monica était contre l’idée des jeux vidéo qu’avait émise Chandler.

Posté par Nico Friends à 20:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

8.24. Celui qui avait un bébé, 2e partie (The one where Rachel has a baby, part 2)


Phoebe pose à son tour des questions au séduisant patient, mais celui-ci se rend compte que Joey est un faux docteur, et qu’il était envoyé par elle. Il lui pardonne malgré tout, mais l’histoire n’aura finalement pas de suite. Chandler et Monica essaient de leur côté de concevoir leur enfant. Rachel finit par accoucher. Elle hésite pour le prénom entre Isabella et Dalila, mais opte finalement pour Emma, qui était le choix de Monica, mais que celle-ci lui cède amicalement. Ross pense à revenir avec Rachel. Il est sur le point de lui offrir des fleurs, mais dans le même temps, Joey est avec Rachel. Il fait tomber la bague de fiançailles, la ramasse et la lui présente involontairement. Rachel, pensant qu’il lui demande sa main, dit qu’elle est d’accord… Épisode intéressant, largement supérieur à la moyenne, certes, mais tout de même un peu bavard. Rachel est un peu pleurnicharde, et le cliffhanger n’est pas tellement pertinent ni crédible. Cette façon qu’a Joey de présenter la bague est un peu « facile », et la réaction de Rachel n’est pas crédible non plus. Surtout, on sait très bien qu’elle va se raviser dans l’épisode suivant (d’autant qu’ils ne sont même pas ensemble !), en ceci le cliffhanger n’est pas très efficace. Les parties Phoebe et Chandler-Monica ne sont pas mal, de même que le fiston (pas très mignon, apparemment) de Janice, mais cet épisode reste tout de même un peu moins bon que le précédent. Et surtout, cette doublette est globalement de moins bonne facture que les précédentes. On n’y trouve notamment pas l’allant des épisodes de Vegas ou de Londres. Mais cela demeure tout de même globalement deux épisodes de qualité largement supérieure à la moyenne de ceux de cette saison.

Posté par Nico Friends à 19:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

9.8. Celui qui était vexé (The one with Rachel's other sister)


Joey oublie de se rendre à la parade de Thanksgiving pour sa série. Il demande à Phoebe des tuyaux pour trouver un mensonge. Amy, la seconde sœur de Rachel, débarque et participe au repas de Thanksgiving. Monica décide, suite à la demande de Chandler, d’utiliser la vaisselle du mariage. Il va donc falloir être très prudent… Très bon épisode. Amy, la sœur de Rachel, interprétée par la séduisante Christina Applegate, est très drôle, elle joue admirablement son rôle de gaffeuse pourrie gâtée et complètement à côté de la plaque. Je la trouve bien plus subtile que Reese Witherpoon, qui campait Jill, l’autre sœur de Rachel, lors de la sixième saison. Ses gaffes concernant Ross, le bébé, dont elle ne connaît pas le nom, et qu’elle considère comme un « morceau de viande » sont un régal. On apprécie également dans l’épisode le débat autour de « qui aurait la garde du bébé si Ross et Rachel venaient à mourir », qui apporte à la fois de l’humour et également un peu d’émotion, avec le pauvre Chandler dont les doutes sur ses qualités de père sont amplifiés par ses amis, qui ne semblent pas lui accorder une grande confiance dans le domaine. La maniaquerie de Monica autour des assiettes est de la même façon amusante, ainsi que les conseils de Phoebe à Joey sur l’art de dire d’inventer des bobards (les mensonges de Joey sont d’ailleurs fort savoureux). Bref, un excellent épisode.

10.8. Celui qui ratait Thanksgiving (The one with the late Thanksgiving)

Monica, après hésitation, finit par accepter de préparer le repas de Thanksgiving, mais tout le monde, hormis Chandler, est en retard. Joey et Ross sont allés à un match, et Rachel et Phoebe ont de leur côté inscrit Emma à un concours pour bébé. Nos quatre retardataires arrivent en même temps, avec trois quarts d’heure de retard. Dans le couloir, ils cherchent un mensonge crédible… Épisode sympa, mais quand même un peu long. On trouve quelques bonnes répliques et des situations assez cocasses (la tête de Joey coincée dans la porte, la « main » de Joey), mais tout cela est finalement assez répétitif et pas toujours très drôle. Les scènes du concours et du match ne sont par exemple pas franchement hilarantes ni passionnantes. Un épisode de Thanksgiving un peu décevant, donc, mais qui se termine cependant par un beau passage : Monica reçoit un appel de l’agence d’adoption, qui lui annonce qu’une femme enceinte a choisi son couple…